Améliorer le développement de la petite enfance en Zambie

Pays de mise en œuvre:

Zambie

Sites :

Pemba District, Southern Province

Choma District, Southern Province

Rural / urbain / péri-urbain :

Rural

Bénéficiaire cible :

0-2 ans

Prestateurs intermédiaires :

Soignant

Professionnels non spécialistes

Objectif :

Intégrer le soutien au développement précoce de la petite enfance dans les soins de santé et les soins communautaires habituels

Description de l’innovation :

La création d’un contingent d’agents de développement de l’enfant pour surveiller et soutenir tous les aspects du développement des enfants de moins de 2 ans.

Étape de l’innovation :

Démonstration de principe

Améliorer le développement de la petite enfance en Zambie

Sites

Pemba District, Southern Province

Choma District, Southern Province

Rural / urbain / péri-urbain

Rural

Bénéficiaire cible

0-2 ans

Prestateurs intermédiaires

Soignant

Professionnels non spécialistes

Objectif

Intégrer le soutien au développement précoce de la petite enfance dans les soins de santé et les soins communautaires habituels

Description de l’innovation

La création d’un contingent d’agents de développement de l’enfant pour surveiller et soutenir tous les aspects du développement des enfants de moins de 2 ans.

Étape de l’innovation

Démonstration de principe

Résumé de l’innovation

0349 logoDes recherches récentes sur le développement du cerveau indiquent qu’aucun risque ou stress développemental unique n’est la cause principale des dommages observés; le principal problème est plutôt l’impact cumulatif de plusieurs sources d’adversité dans la petite enfance. [1-2] Les interventions qui ciblent un seul facteur de risque ont donc peu de chance d’avoir le plus grand impact possible sur le développement de l’enfant.

Cette innovation vise à mettre en place un nouveau contingent de travailleurs de la santé – des agents de développement de l’enfant (ADE) – ayant pour seule mission explicite de suivre et d’appuyer tous les aspects du développement de l’enfant avant l’âge de 2 ans. Les ADE auront trois responsabilités principales :

  1. Surveiller l’état nutritionnel des enfants et dépister les infections courantes de l’enfance sur une base bihebdomadaire par des visites à domicile.
  2. S’assurer que les enfants reçoivent des soins de santé complets dans les établissements de santé locaux, tel que défini dans les directives nationales, y compris une suite complète de vaccins, une supplémentation en vitamine A, un suivi de la croissance, et un déparasitage.
  3. Coordonner un réseau local de mères bénévoles pour la gestion d’un volet stimulation à domicile semblable au projet pilote réalisé avec succès au Cambodge.

Impact

  • 250 enfants zambiens devraient participer au projet
  • 10 ADE identifiés et formés

« À votre avis, quel est le plus grand défi sur le plan de la santé en Afrique?

Je placerais la malnutrition au sommet de la liste. La malnutrition est sous-estimée en tant que redoutable problème de santé. Un pourcentage très élevé des enfants n’atteignent pas leur plein développement physique et mental à cause de la malnutrition. Cela affecte leur vie et leur capacité à apprendre et à contribuer à la société.

Il y a aussi que nous ne savons tout simplement pas comment mesurer le problème. Quand vous dites que la malnutrition réduit le développement physique et mental, il est regrettable que nous ne puissions pas vraiment quantifier cela. Il est difficile d’évaluer l’ampleur du problème de la malnutrition et de déterminer exactement quelle approche permettrait de le résoudre ».
– [Bill Gates]

Innovation

Grâce à un programme de recherche existant (ZamCAT), près de 40 000 femmes enceintes et jeunes enfants ont été suivis pendant la grossesse et les 42 premiers jours de la vie de l’enfant. Ce réseau de recherche existant sera utilisé pour démontrer l’efficacité d’un programme intégré de développement communautaire de l’enfance (PIDCE). Le PIDCE est conçu pour cibler simultanément la sous-nutrition, l’infection et la stimulation insuffisante au cours des deux premières années de la vie de l’enfant. Le programme utilisera une nouvelle catégorie d’agents de santé communautaires – les agents de développement de l’enfant (ADE) – afin de surveiller et de soutenir tous les aspects du développement des enfants de moins de 2 ans.

Les ADE auront trois responsabilités principales :

  1. Surveiller la nutrition et traiter les infections aiguës

Les ADE suivront l’état nutritionnel des enfants sur une base mensuelle par des visites à domicile et assureront le traitement immédiat des cas de malnutrition modéré à sévère et d’infections aigües (paludisme, diarrhée et pneumonie) en faisant appel aux agents de santé communautaires ou aux établissements de santé publique au besoin.

  1. Aider les parents à s’assurer que les enfants reçoivent tous les soins de santé prévus.

Les ADE veilleront à ce que tous les enfants reçoivent les soins de santé complets prévus dans les lignes directrices nationales, y compris une série complète de vaccins, des suppléments de vitamine A, un suivi de la croissance et un déparasitage à tous les 6 mois à partir de l’âge de 12 mois.

  1. Organiser le programme formation à domicile axé sur la stimulation.

Les ADE coordonneront les mères bénévoles locales choisies pour appliquer la composante stimulation à domicile, dans laquelle les mères se réunissent à chaque semaine pour discuter de sujets liés au DPE et apprendre des jeux, des chansons et d’autres ressources pratiques axés sur le DPE. Le programme de la composante à domicile a été développé en collaboration avec Save the Children Zambia et combine le curriculum de la trousse essentielle, le programme CCD de l’UNICEF et d’autres ressources locales. Les ADE vont encadrer ces groupes et assurer leur bon fonctionnement. Ils seront appuyés par du matériel visuel (vidéo) comme complément à la formation hebdomadaire des mères bénévoles.

Chaque ADE aura la responsabilité d’environ 50 enfants de moins de 2 ans au sein de sa collectivité. Les ADE recruteront les mères admissibles et leurs enfants âgés de 6 à 12 mois à l’étude, et seront de la santé et du développement de ces enfants jusqu’à l’âge de 24 mois.

Chaque semaine, l’ADE recevra une liste de mères et d’enfants qui ont omis de se présenter pour recevoir des services ou donner suite à un rendez-vous. Les ADE visiteront les mères et les enfants figurant sur cette liste au cours de la semaine et pour faire aussi le suivi mensuel de la nutrition et de l’état de santé.

Les ADE ont reçu environ une semaine de formation axées sur le développement de la petite enfance, en plus de recevoir une formation trimestrielle de suivi. Les ADE auront accès à un soutien technologique mobile axé sur la santé pour assurer une communication continue et efficace, le suivi et la mise en œuvre rigoureuse des protocoles de services. Par exemple, l’appareil mobile permettra aux ADE de suivre les enfants qui sont en retard dans leur programme de vaccination ou leurs visites de santé, de communiquer avec les agents de santé communautaires locaux et le personnel des établissements de santé pour assurer le traitement immédiat des problèmes de santé aigus et d’obtenir une rétroaction des établissements de santé où ils ont été dirigés.

Collaboration

Les bailleurs de fonds

Partenaires clés

Mise en œuvre

  • Les ADE sont des membres des collectivités où ils travaillent.
  • Les mères s’organisent en groupes qui se soutiennent au fil du temps, ce qui renforce le soutien et le capital social.

Défis

  • La distance et l’éloignement rendent la supervision et la surveillance continues coûteuses et difficiles.
  • La capacité et les ressources des établissements de santé et des centres de nutrition sont limitées et peuvent ne pas être suffisantes pour répondre pleinement aux problèmes pour lesquels les enfants leur sont référés.

Continuation

Si cet ensemble d’interventions s’avère un succès, notre avons l’intention de travailler avec le ministère de la Santé et celui du Développement communautaire et de la Santé maternelle et infantile à l’intégration de ces activités dans les programmes de travailleurs de la santé communautaires bénévoles partout au pays.

Méthodes d’évaluation

Cette intervention est conçue comme un essai en grappe contrôlé randomisé.

L’étude se déroule dans 5 cinq établissements de santé différents, et chacun de ces établissements est divisé en six zones (grappes). Chaque établissement de santé englobe trois zones randomisées dans le groupe témoin et trois zones randomisées dans le groupe d’intervention.

Impact de l’innovation

L’innovation est toujours en voie de réalisation et une évaluation des résultats n’a pas encore été effectuée. Les objectifs attendus sont de réduire les retards de croissance et d’améliorer le développement des enfants à l’âge de 2 ans.

Efficacité de l’innovation par rapport au coût

A ce stade, le coût de la mise en œuvre est étroitement lié au coût de la recherche. Cependant, nous estimons que si ce projet était déployé à grande échelle, il ne comporterait que le coût additionnel des ASC + le matériel de formation + le renforcement du système de renvoi en consultation.

Références

Gallerie

Resources

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant