Améliorer le développement du cerveau des nouveau-nés par la mise en œuvre d’une boîte à outils et d’un programme de parentalité

Nom de l’organisation :

Pays de mise en œuvre:

Pakistan

Sites :

Attock district, Punjab

Rural / urbain / péri-urbain :

Rural

Bénéficiaire cible :

Femmes enceintes

0-28 jours

Prestateurs intermédiaires :

Travailleuse en soins de santé / travailleur en soins de santé communautaire

Soignant

Professionnels non médicaux

Objectif :

Augmenter la capacité des travailleurs de première ligne  à améliorer le développement du cerveau en renforçant l’interaction parentale et en réduisant les préjudices néonatals.

Description de l’innovation :

Développement d’une trousse peu coûteuse doublée d’un programme d’accompagnement parental et mise en place par un nouveau contingent de travailleurs de liaison.

Étape de l’innovation :

Démonstration de principe

Améliorer le développement du cerveau des nouveau-nés par la mise en œuvre d’une boîte à outils et d’un programme de parentalité

Nom de l’organisation

University of Manitoba

Sites

Attock district, Punjab

Rural / urbain / péri-urbain

Rural

Bénéficiaire cible

Femmes enceintes

0-28 jours

Prestateurs intermédiaires

Travailleuse en soins de santé / travailleur en soins de santé communautaire

Soignant

Professionnels non médicaux

Objectif

Augmenter la capacité des travailleurs de première ligne  à améliorer le développement du cerveau en renforçant l’interaction parentale et en réduisant les préjudices néonatals.

Description de l’innovation

Développement d’une trousse peu coûteuse doublée d’un programme d’accompagnement parental et mise en place par un nouveau contingent de travailleurs de liaison.

Étape de l’innovation

Démonstration de principe

Résumé de l’innovation

0586 logoUne proportion prédominante d’accouchements au Pakistan a lieu à domicile avec l’aide d’une accoucheuse traditionnelle (AT). Les accoucheuses traditionnelles, appelées ‘Dais’, sont non qualifiées et ne peuvent identifier ou gérer aucune complication à la naissance ou néonatale. Une proportion élevée de nouveau-nés au Pakistan subissent divers préjudices néonatals qui contribuent à la morbidité et à la mortalité, surtout parmi les bébés nés à la maison.

La présente innovation vise à développer et tester l’efficacité d’une boîte à outils à faible coût fondée sur des données probantes et à renforcer l’interaction parentale pour améliorer le développement du cerveau chez les nouveau-nés en milieu rural au Pakistan. La boîte à outils comprendra une trousse d’accouchement sécuritaire, une supplémentation nutritionnelle et différents modules de formation sur des sujets tels que les soins du cordon, la gestion de l’hypothermie et d’autres. Un programme d’éducation parentale d’une durée d’un an (divisé en douze séances mensuelles) sera mis en œuvre par les travailleurs de liaison en vue d’améliorer les comportements axés sur l’interaction parent-enfant. Le programme d’éducation parentale couvrira des domaines de compétences tels que le en développement cognitif et la motricité fine, les habiletés sociales et l’auto-assistance et la motricité globale, en visant à augmenter le développement du cerveau des nouveau-nés, y compris les nouveau-nés qui auraient subi un préjudice néonatal à la naissance.

Résumé de l’impact

  • 1000 parents seront formés dans le cadre du programme parentalité et recevront la boîte à outils.
  • 30 travailleurs de liaison seront formés dans le cadre du programme de parentalité.
  • 30 accoucheuses seront formées pour utiliser la boîte à outils.

Innovation

Au début de la période d’étude, des femmes enceintes qui en sont à la fin de leur premier trimestre ou au début de leur deuxième trimestre seront recrutées au hasard dans la collectivité. L’échantillon aléatoire sera choisi parmi une liste de femmes enceintes identifiées par la travailleuse en santé (Lady Health Worker) de la collectivité. Les femmes enceintes recrutées serviront aussi à identifier des enfants (une fois nés) qui participeront à l’étude pour une durée d’un an.

Une innovation combinée sera mise en application par un nouveau contingent d’agents de liaison et d’accoucheuses pour appuyer les soins aux nouveau-nés et aux nourrissons à risque. L’innovation rassemblera diverses interventions fondées sur des données probantes (une trousse d’accouchement sécuritaire, une supplémentation nutritionnelle, du Misoprostol, et des modules de formation axés sur l’aspiration avec sac et masque, la gestion de l’hypothermie et le calcul du score APGAR) en vue de créer une boîte à outils peu coûteuse pour améliorer le développement du cerveau d’enfants affectés par un grave préjudice néonatal en milieu rural. L’agent de liaison travaillera avec les accoucheuses et leur fournira un encadrement pour la mise en œuvre de cette trousse d’intervention.

La trousse sera combinée à un programme d’éducation parentale à domicile visant à enseigner aux parents des moyens de stimuler le développement des enfants ayant subi un préjudice néonatal. Le programme d’éducation parentale, d’une durée d’un an, est divisé en douze séances mensuelles. Il sera administré par les agents de liaison et les parents et couvrira des domaines de compétences tels que le de développement cognitif et la motricité fine, l’habileté sociale et l’auto-assistance, et la motricité globale, en visant à augmenter le développement du cerveau des nouveau-nés, y compris les nouveau-nés qui auraient subi un préjudice néonatal à la naissance.

Mise en œuvre

Secteur public – synergies communautaires

La mise en œuvre réussie de ce projet repose sur la création de synergies entre les intervenants du secteur public et des membres « influents » de la collectivité. Le premier groupe assure la participation de fournisseurs de soins de santé du secteur public, avec la durabilité connexe, tandis que le second s’assure du soutien et de la volonté de la collectivité à accepter les interventions liées au projet par le biais de la création de comités de santé du village.

Méthodes d’évaluation

L’efficacité de ce modèle de mise en œuvre sera évaluée en fonction de :

  • La capacité de l’agent de liaison à travailler avec d’autres accoucheuses au sein de la collectivité, y compris la performance des accoucheuses et la prestation du programme de parentalité.
  • L’impact de la trousse d’intervention sur la réduction des préjudices néonatals et des retards de développement.

Le projet mettra en place un système intégré de suivi cohérent, du niveau du terrain jusqu’à la gestion de projet. Ce système reposera sur un système informatisé de gestion de l’information au niveau individuel.

Les travailleurs de liaison sur le terrain procéderont à un recensement complet des femmes enceintes et de celles qui ont récemment accouché, ainsi que de leur famille, au sein des collectivités ciblées. Pour chaque famille, le travailleur de liaison utilisera des outils de suivi sur le terrain simples pour documenter les interactions, les services fournis, les renvois en consultation, les outils utilisés, le nombre de présences aux séances du programme d’éducation parentale et la mise en œuvre de celui-ci. Ces données seront consignées et illustrées par les travailleurs de liaison et leurs superviseurs sur le terrain.

Cette information sera synthétisée au niveau d’agrégation de la communauté et de l’ensemble du projet pour fournir des renseignements sur le nombre et la proportion des personnes et des familles ayant reçu des services liés au projet. Des indicateurs seront calculés et rapportés sur une base mensuelle au niveau local (les travailleurs de liaison), du superviseur et du projet. Afin d’évaluer l’état du nouveau-né à la naissance, le score Apgar sera noté, et les enfants et leurs parents seront évalués à la fin de la période d’étude.

Collaboration

Les bailleurs de fonds

  • Grands Défis Canada

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant