Jeunes leaders pour la petite enfance : s’assurer que les enfants sont préparés pour l’école (LEAPS)

Titre de la proposition :

La préparation à l’apprentissage durant la petite enfance : leçons à tirer pour le déploiement à l’échelle

Pays de mise en œuvre:

Pakistan

Nom de l’organisation :

Sites :

Districts de Naushero Feroze, Sindh

Rural / urbain / péri-urbain :

Rural

Bénéficiaire cible :

Mères

3-6 ans

Prestateurs intermédiaires :

Membres de la collectivité

Objectif :

Pour démontrer que la mise en œuvre d’un programme d’éducation préscolaire par de jeunes leaders communautaires est un modèle faisable pour améliorer la préparation des enfants à l’école, renforcer la mobilisation au niveau du district et appuyer les services destinés à la petite enfance.

Description de l’innovation :

L’innovation est axée sur le fossé existant dans les services d’enseignement pré-primaire par la mise en œuvre d’un programme préscolaire (3-6 ans) au niveau de la collectivité, administré par de jeunes leaders communautaires (JLC) en vue de promouvoir la préparation des enfants à l’école. Deuxièmement, l’innovation cible les obstacles au déploiement à l’échelle des services d’apprentissage et de développement de la petite enfance par la promotion de partenariats intersectoriels, des capacités et de la demande au niveau du district.

Étape de l’innovation :

Démonstration de principe

Jeunes leaders pour la petite enfance : s’assurer que les enfants sont préparés pour l’école (LEAPS)

Titre de la proposition

La préparation à l’apprentissage durant la petite enfance : leçons à tirer pour le déploiement à l’échelle

Nom de l’organisation

Université Aga Khan

Sites

Districts de Naushero Feroze, Sindh

Rural / urbain / péri-urbain

Rural

Bénéficiaire cible

Mères

3-6 ans

Prestateurs intermédiaires

Membres de la collectivité

Objectif

Pour démontrer que la mise en œuvre d’un programme d’éducation préscolaire par de jeunes leaders communautaires est un modèle faisable pour améliorer la préparation des enfants à l’école, renforcer la mobilisation au niveau du district et appuyer les services destinés à la petite enfance.

Description de l’innovation

L’innovation est axée sur le fossé existant dans les services d’enseignement pré-primaire par la mise en œuvre d’un programme préscolaire (3-6 ans) au niveau de la collectivité, administré par de jeunes leaders communautaires (JLC) en vue de promouvoir la préparation des enfants à l’école. Deuxièmement, l’innovation cible les obstacles au déploiement à l’échelle des services d’apprentissage et de développement de la petite enfance par la promotion de partenariats intersectoriels, des capacités et de la demande au niveau du district.

Étape de l’innovation

Démonstration de principe

Résumé de l’innovation

LEAPS logo v5 English colorDans le monde, environ 88 millions d’enfants abandonnent l’école primaire chaque année, le taux de décrochage le plus élevé survenant en première année. Au Pakistan, seulement 1 enfant sur 6 passe de la 1re à la 2e année [1]. Une stratégie éprouvée pour réduire le taux de décrochage est l’inscription à des programmes préscolaires de haute qualité qui renforcent la préparation des jeunes enfants à l’école [2].

Pour résoudre ce problème, nous allons développer notre innovation intégrée, soit un programme de préparation à l’école devant être administré par de jeunes leaders communautaires (âgés de 18 à 24 ans) dans une région du Pakistan où les ressources font défaut. Les objectifs que nous visons sont d’améliorer la préparation à l’école des enfants d’âge préscolaire, d’appuyer leur transition réussie de la maison à l’école primaire, d’assurer la continuité des services destinés à la petite enfance et de combler les lacunes en matière d’apprentissage.

Le programme de préparation à l’école sera mis en œuvre par de jeunes leaders de la collectivité auprès de groupes d’enfants de la localité (village) âgés de 3 à 6 ans. Ce service s’appuiera sur l’élimination des obstacles au déploiement à l’échelle par le biais de trois stratégies communautaires de soutien. La première stratégie est axée sur la coordination intersectorielle au niveau du district. La deuxième stratégie sera de promouvoir la demande au sein de la collectivité par une sensibilisation aux services de DPE auprès des familles et des décideurs du district lors de réunions publiques locales et par la mobilisation communautaire. La troisième stratégie visera à assurer la qualité du programme grâce à la mise en place d’une communauté de pratique en matière de DPE au niveau du district.

Gallerie

Impact

Impact attendu :

  • 15 jeunes leaders communautaires seront formés
  • 150-200 enfants ayant de meilleures compétences pour la préparation à l’école, tel que révélé par des indicateurs de la fonction exécutive, du comportement et des aptitudes scolaires précoces
  • 250 enfants et familles accédants aux groupes de préparation à l’école
  • Amélioration des connaissances et des compétences axées sur la petite enfance et coordination des services locaux à l’enfance parmi les fournisseurs de services et les décideurs au niveau du district

« Le défi pour la société consiste à allier le scepticisme d’un scientifique, la passion d’un avocat, le pragmatisme d’un décideur politique, la créativité d’un praticien et la dévotion d’un parent, et d’utiliser les connaissances actuelles pour assurer à tous nos enfants une qualité de vie décente ainsi qu’un avenir productif pour la nation ».
--Shonkoff et Philips, 2000, p. 15 – Des neurones au quartier

Innovation

La stratégie des jeunes leaders communautaires est avantageuse car elle capitalise sur les atouts de la cohorte des jeunes, lesquels représentent 33 % de la population en âge de travailler au Pakistan [3]. Notre Innovation intégrée s’aligne sur la vision du gouvernement pakistanais, qui est de renforcer les capacités au sein de cette population et de promouvoir les possibilités d’emploi, la scolarisation et la formation des jeunes en liant ces efforts aux lacunes repérées dans la mise en œuvre des services à la petite enfance.

Les JLC administreront un programme communautaire de préparation à l’école s’inspirant d’un cadre de mise en œuvre de programmes de qualité dans les pays à faibles ressources, élaboré par Reyes et Britto [4].

Les trois stratégies innovatrices pour éliminer les obstacles au déploiement à l’échelle des services de qualité sont décrites ci-dessous :

  • Coordination intersectorielle : Le manque de coordination des services de DPE et les incohérences dans les messages transmis aux familles peuvent entraver l’intégration et la continuité des services en vue d’assurer une transition réussie de la maison à l’école. Les JLC auront des rencontres mensuelles avec l’enseignant de l’école primaire locale et l’agent/e de santé communautaire (dans le cas présent, Lady Health Workers (LHW)) pour partager des renseignements, discuter des enfants ou des familles qui pourraient avoir besoin de soutien, de reconnaître des mesures qui permettraient de promouvoir le DPE et les groupes de préparation à l’école par Internet, et de discuter de la transition des enfants vers l’école primaire.
  • Susciter la demande au sein de la collectivité par la sensibilisation aux services de DPE : le manque de sensibilisation aux services de DPE est un obstacle à la participation au programme, au sentiment d’appartenance et à la durabilité [5-7] . Les interventions réussies qui sont conçues pour être déployées à grande échelle doivent comporter une stratégie de communication ciblant de multiples parties prenantes. Par conséquent, notre innovation prévoit des rencontres publiques locales bimestrielles, dirigées par les responsables de l’éducation du district, et la diffusion d’information dans des documents de politique et les médias.
  • Mettre en place une communauté de pratique axée sur le DPE au niveau du district : l’amélioration continue de la qualité et du perfectionnement professionnel du personnel chargé de la mise en œuvre est un élément essentiel d’une exécution réussie à plus grande échelle [8]. Les JLC recevront de leurs mentors une formation sur le tas à toutes les deux semaines, et ils participeront à une quinzaine de réunions de la communauté de pratique (CdP) avec 10-15 de leurs pairs au cours des trois premiers mois du déploiement du projet, puis à une réunion mensuelle par la suite. La rencontre de la CdP sera l’occasion de partager les réussites, de résoudre des problèmes et de recevoir de nouveaux modules de perfectionnement professionnel.

Notre site de mise en œuvre offre une occasion unique de rassembler des données pour plaider en faveur d’une politique de DPE coordonnée. La population a participé à un essai communautaire d’efficacité factorielle randomisé par grappes en vue d’évaluer l’impact des interventions de stimulation et de nutrition dans les 1000 premiers jours de vie administrées par LHW [9]. Les résultats ont montré des améliorations significatives dans les résultats au niveau du DPE. Le programme de réinscription Sauver des cerveaux a donné l’occasion de faire un suivi de ces enfants à l’âge de 4 ans. Les résultats préliminaires indiquent que, même si l’exposition précoce aux mesures de stimulation du développement cognitif (intelligence générale, fonction exécutive et aptitudes scolaires précoces) à l’âge de 4 ans, seulement 25 % de la cohorte est inscrit aux services préscolaires. Les familles citent à la fois l’accès et la qualité comme obstacles à l’adhésion. Cette observation appuie la nécessité d’un modèle de promotion de la préparation à l’école allant de la naissance au pré-primaire. En mettant en œuvre le programme de préparation à l’école dans ce même district, nous serons en mesure de déterminer les avantages cumulatifs de l’éducation préscolaire s’ajoutant à des interventions précoce de stimulation et de nutrition, et de bâtir des preuves à l’appui de politiques coordonnées axées sur la petite enfance.

Collaboration

Les bailleurs de fonds

Grands Défis Canada et UNICEF

Les principaux partenaires

Université Yale, États-Unis (collaborateurs : Dre Angelica Ponguta et Dr Chin Reyes)

NCHD (gouvernement du Pakistan)

Mise en œuvre :

Les principaux facteurs qui devraient soutenir le succès de l’intervention sont les suivants :

  • Curriculum de qualité
  • Surveillance efficace et mentorat des JLC
  • Maintien de solides partenariats communautaires

Les principaux défis qui devraient être relevés au cours de la mise en œuvre du projet sont :

  • Jeunes leaders de la collectivité :
    • Manque de bénévoles pour œuvrer comme JLC
    • Manque de permission familiale pour pouvoir travailler
    • Roulement élevé
  • Manque d’intérêt initial des familles à l’adhésion aux services
  • Piètre engagement communautaire

Continuation

Le NCHD (gouvernement du Pakistan) est notre partenaire clé au niveau du district, en particulier pour la personnalisation de l’Innovation intégrée afin qu’elle soit viable à l’échelle nationale, et pour appuyer l’élaboration de documents de politique et leur diffusion dans les médias. Ce partenariat va permettre d’élaborer un plan stratégique pour le déploiement à l’échelle.

Méthodes d’évaluation

Afin d’évaluer l’impact de l’intervention, les mesures suivantes seront prises :

  • L’évaluation de l’état de préparation des enfants à l’école, tel que révélé par une amélioration des scores pour la fonction exécutive, l’autorégulation, le comportement socio-émotionnel et les aptitudes préscolaires en comparaison d’un groupe témoin.
  • Évaluation des connaissances et des pratiques des parents, des JLC, et des autres parties prenantes.

A proposed list of instruments being evaluated for use in this intervention is attached: Instruments for Impact Evaluation_20150123.

Références

  1. Aga Khan Foundation (2013) Learning about Learning: Reflections on Studies from 10 Countries. Geneva: Aga Khan Foundation
  1. Arnold CA, Bartlett K, Gowani S, Merali R (2007). Is everybody ready? Readiness, transitions and continuity- reflections and moving forward. Working Paper in Early Childhood Development No. 41, The Netherlands, Bernard van Leer Foundation.
  2. Mahmood N (2011). The demographic dividend: Effects of population change on school education in Pakistan. Pakistan Institute of Developmental Economics Working Paper 2011: 68.
  3. Reyes, C. R., & Britto, P. R. (2014). Achieving quality early child care and education programs in the majority world: A practical and comprehensive framework for implementation, monitoring, and evaluation. New Haven, CT: Child Study Center, Yale University
  4. Richter L (2004). The importance of caregiver–child interactions for the survival and healthy development of young children. Geneva: World Health Organization.
  5. Duggan A, Minkovitz CS, Chaffin M, et al. (2013) Creating a National Home Visiting Research Network. 2013;132:S82-S89.
  6. Potter C, Brough R (2004). Systematic capacity building: A hierarchy of needs. Health Policy and Planning; 19: 336-345.
  7. Richter L (2013). Meeting Report: Nurturing human capital along the life course: Investing in early child development. World Health Organization, Geneva, Switzerland
  8. Yousafzai AK, Rasheed MA, Rizvi A, Armstrong, R & Bhutta, ZA (2014). Effect of integrated responsive stimulation and nutrition interventions in the Lad y Health Worker programme in Pakistan on child development, growth, and health outcomes: a cluster-randomised factorial effectiveness trial. The Lancet384(9950), 1282-1293.

Resources

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant