Stepping Stones

Titre de la proposition :

Déploiement à l’échelle du développement de la petite enfance dans les centres Anganwadi en Inde

Pays de mise en œuvre:

Inde

Sites :

Districts de Nagpur, Wardha et Yavatmal

Rural / urbain / péri-urbain :

Rural

Bénéficiaire cible :

Femmes enceintes

Mères

0-28 jours

0-2 ans

3-6 ans

Prestateurs intermédiaires :

Agents de santé communautaires

Professionnels non médicaux

Objectif :

Créer un modèle durable afin d’améliorer le Programme Anganwadi ainsi que le DPE dans les groupes tribaux.

Description de l’innovation :

Intégrer et améliorer le Programme Anganwadi existant à l’aide de ressources locales provenant du secteur privé et du milieu de l’éducation en vue de créer un programme ayant un impact plus grand sur le développement de la petite enfance (DPE) dans les groupes tribaux autochtones.

Étape de l’innovation :

Démonstration de principe

Stepping Stones

Titre de la proposition

Déploiement à l’échelle du développement de la petite enfance dans les centres Anganwadi en Inde

Sites

Districts de Nagpur, Wardha et Yavatmal

Rural / urbain / péri-urbain

Rural

Bénéficiaire cible

Femmes enceintes

Mères

0-28 jours

0-2 ans

3-6 ans

Prestateurs intermédiaires

Agents de santé communautaires

Professionnels non médicaux

Objectif

Créer un modèle durable afin d’améliorer le Programme Anganwadi ainsi que le DPE dans les groupes tribaux.

Description de l’innovation

Intégrer et améliorer le Programme Anganwadi existant à l’aide de ressources locales provenant du secteur privé et du milieu de l’éducation en vue de créer un programme ayant un impact plus grand sur le développement de la petite enfance (DPE) dans les groupes tribaux autochtones.

Étape de l’innovation

Démonstration de principe

Résumé de l’innovation

0719-03_SteppingStoneDMIMS_SB_LogoEn Inde, les travailleuses Anganwadi (TA), qui sont des travailleuses communautaires locales regroupées sous le Schéma de développement intégré de l’enfant (SDIE), créé en 1975, fournissent des suppléments nutritionnels, un enseignement préscolaire et des services de nutrition, d’éducation en santé et d’orientation [1,2]. En dépit du rôle important qu’elles jouent dans le développement de l’enfant, les TA sont souvent surchargées par les tâches administratives et documentaires connexes. Le temps de disponibilité et les compétences des TA posent des défis majeurs pour les activités axées sur le développement de l’enfant [3].

Cette innovation vise à intégrer et à améliorer le Programme Anganwadi existant grâce aux ressources locales du secteur privé et du milieu de l’éducation pour créer un programme ayant un plus grand impact sur le développement de la petite enfance dans les groupes tribaux autochtones. Le projet permettra de créer un programme amélioré pour le développement de la petite enfance et utilisera un registre intelligent sur tablette ou PC pour permettre au personnel de suivre les progrès des enfants et d’optimiser l’utilisation des services de santé. Le partenariat public-privé stimulera également la collaboration entre les centres Anganwadi et les écoles maternelles privées en concourant à une amélioration durable des capacités et de la formation. En outre, les partenariats avec des collèges communautaires et des écoles de médecine favoriseront l’amélioration continue de la qualité et de la formation. Le projet vise à hausser les mesures cognitives et comportementales des enfants du groupe d’intervention en comparaison de ceux du groupe témoin et à accroître de 30 % (maintenant) à au moins 50 % la fréquentation des centres Anganwadi par les enfants.

Gallerie

Impact

Résultats attendus :

  • 1 328 enfants seront directement inscrits à l’intervention;
  • 25 (100 %) des travailleuses Anganwadi inscrites au volet de l’intervention recevront une formation afin de pouvoir offrir un meilleur programme d’enseignement;
  • 400 (50 %) des enfants inscrits au volet intervention démontreront des changements d’au moins 0,3 écarts-types dans les mesures cognitives/comportementales en comparaison de ceux du groupe témoin.

« Un premier pas vers un avenir meilleur »
--Nehal Shah, formatrice du projet et superviseure de terrain

Innovation

Notre innovation réside dans l’intégration et l’amélioration du Programme Anganwadi (PAW) et de celui des travailleuses Anganwadi (TA) existants à l’aide de ressources locales provenant du secteur privé et du milieu de l’éducation pour créer un programme ayant un plus grand impact sur le développement de la petite enfance (DPE) dans les groupes tribaux autochtones. Les éléments nouveaux sont : (1) la création d’un programme de formation adapté, inspiré d’une approche centrée sur la famille, et la certification des couples chaleureux avec leurs bébés (CCB) en vue d’augmenter les capacités des soignants sur le plan de la santé et du DPE; (2) le déploiement d’une application de registre intelligent sur tablette ou PC comme outil permettant aux TA de suivre adéquatement la croissance de l’enfant, le DPE et les progrès accomplis dans le cadre du programme éducatif, de faire ressortir les lacunes dans les soins en vue d’une action ciblée, et de réduire le fardeau administratif et celui lié à la production des rapports;

(3) la création de partenariats de formation et d’apprentissage entre des écoles maternelles publiques PAW/TA et privées de grande qualité comme mécanismes d’incitation au rendement et à la formation chez les TA, y compris la reconnaissance comme centre Anganwadi amélioré (Anganwadi Plus); (4) l’établissement de partenariats avec des collèges communautaires locaux et des écoles de médecine pour assurer l’amélioration continue de la qualité et de la formation sur la base des données recueillies. Des adjoints de recherche intégrés au projet appuieront l’évaluation de l’impact, assureront la coordination entre les collèges communautaires/écoles de médecine, les enseignants des écoles privées et les TA et fourniront un appui technique au niveau de l’application logicielle.

La démonstration de principe de ce projet consiste à montrer que l’intervention peut être exécutée efficacement grâce à un partenariat public-privé (illustré par une fréquentation accrue des centres Anganwadi, qui passerait de 30 % à au moins 50 %).

Collaboration :

Les bailleurs de fonds

  • Partenaires de Sauver des cerveaux

Les principaux partenaires

  • Meghe Group of Schools, Nagpur, Inde
  • Smt Radhikabai Meghe Memorial College of Nursing, Wardha, Inde
  • Datta Meghe Institute of Engineering, Technology and Research, Wardha, Inde
  • GS Gawande College, Umerkhed, district de Yavatmal, Inde
  • Harvard T.H. Chan School of Public Health, États-Unis
  • University of California, campus Davis, États-Unis
  • Ministère de la santé publique, Zilla Parishad Wardha et Nagpur
  • National Institute of Nutrition, Hyderabad, Inde

Mise en oeuvre :

Déterminants attendus :

  • Identifier et établir un contact avec les groupes influents et les décideurs requis pour mettre en œuvre ce projet avec succès, y compris le premier dirigeant de la santé du district, les leaders tribaux formels et informels, les superviseures Anganwadi et les agents supérieurs du district qui supervisent le programme des travailleuses Anganwadi. Les parlementaires locaux et les agents de la santé de l’État sont également des représentants essentiels.

Défis attendus :

  • Faible fidélité de reproduction en raison du non-respect du processus de base suscitant des plaintes parmi les partenaires devant la non-concrétisation des avantages financiers et autres, ainsi que des plaintes de la part des bénéficiaires qui jugent que les services ne sont pas dispensés comme prévu. La stratégie d’atténuation suppose une surveillance continue sur le terrain et un travail de formation initiale pour repérer les goulets d’étranglement particuliers qui entravent de la mise en œuvre.
  • Concurrence avec d’autres écoles maternelles privées.

Continuation :

Notre première démarche vers le déploiement à plus grande échelle est l’établissement d’un partenariat public-privé agissant comme initiateur de l’expansion grâce à des franchises et/ou la promotion des premiers participants au système. Celle-ci sera facilitée par la création d’outils de déploiement à l’échelle y compris le programme éducatif centré sur la famille, des instruments de formation et de supervision, l’application de registre intelligent sur tablette ou PC, un cadre de gouvernance et un réseau central que d’autres peuvent joindre afin de lancer leur propre partenariat. La mise en place des premiers centres revêt une importance critique en tant que site de formation et de démonstration.

Méthodes d’évaluation :

Nous utiliserons un essai en grappe contrôlé randomisé pour évaluer l’impact de l’intervention. Nous inclurons 50 centres Anganwadi qui seront répartis au hasard entre le volet intervention le volet contrôle. Nous prévoyons une répartition égale des variables non prises en compte entre les deux groupes. La comparabilité de référence sera évaluée comme mesure approximative de la comparabilité générale.

Le groupe d’intervention recevra l’intervention tel que décrit aux étapes 1 à 7 ci-dessous, tandis que le groupe témoin recevra le Programme standard des travailleuses Anganwadi. Des renseignements seront recueillis sur la fidélité de la mise en œuvre au niveau de la formation et du déploiement. La participation des enfants au centre Anganwadi, l’engagement des parents et l’utilisation de l’application de registre intelligent pour gérer les clients et fournir aux parents une rétroaction personnalisée feront également l’objet d’un suivi.

Intervention proposée :

Étape 1 : Élaborer un programme éducatif amélioré pour les TA par l’intégration et l’adaptation d’outils éducatifs axés sur la petite enfance. Le programme sera centré sur la famille et comprendra un rôle parental substantiel au niveau des capacités d’interaction avec les enfants et d’un environnement familial propice.

Étape 2 : Former et accréditer le personnel qui devra dispenser le nouveau programme éducatif et appliquer les procédures, d’abord aux enseignants des maternelles privées qui seront également formés pour agir comme mentors, puis aux TA.

Étape 3 : Parallèlement à l’étape 2, nous développerons l’application de registre intelligent pour tablettes et PC afin que les TA puissent gérer leur clientèle.

Étape 4 : Les TA des régions tribales entreront « en action » avec le programme éducatif amélioré, des séances à l’intention des CCB et des tablettes.

Étape 5 : Les enseignants des maternelles privées débuteront dans leur rôle de mentors en visitant les centres Anganwadi et les TA pour offrir un encadrement et faire une évaluation de la qualité.

Étape 6 : Mobiliser des universitaires et des chercheurs d’une école de médecine ou d’un collège local et leur donner une formation axée sur l’examen des données du registre des TA, et l’analyse et la détermination des lacunes dans les services.

Étape 7 : Tenir des réunions communautaires mensuelles avec les TA, les superviseurs, les mentors des écoles maternelles privées, les universitaires et membres de la collectivité. Lors de ces réunions, les divers intervenants discutent des succès et des échecs des centres Anganwadi et des TA et formulent un plan en vue d’améliorer les services à la lumière des données disponibles.

Impact de l’innovation :

Nous prévoyons que la proportion de parents détenant la certification CCB dans le volet intervention ira en augmentant. Cela pourrait donc contribuer à hausser globalement la participation des enfants aux centres Anganwadi et à une amélioration cognitive et comportementale chez les enfants du groupe d’intervention comparativement au groupe témoin.

Nous nous attendons à ce que tous les enfants inscrits au volet intervention montrent une certaine amélioration des mesures cognitives et comportementales et à ce que, pour au moins la moitié d’entre eux (environ 400), il y ait un changement de 0,3 écarts-types des mesures cognitives et comportementales par rapport au groupe témoin. L’autre résultat attendu est qu’une proportion significativement plus importante des enfants du groupe d’intervention se situera dans la moyenne ou au-dessus du niveau moyen des acquis en comparaison de ceux du groupe témoin.

Références :

1.Working Conditions of Anganwadi Workers, Eight Report 2010-11. Presented in Parliament of India on August 10, 2011. Available at – http://ashavani.org/images/docs/Working_conditions_of_Anganwadi_workers_a_report_to_the__Parliament.pdf p.no.7-8

2. Ishrat Humariah. The Anganwadi Workers of India – Connecting for health at grassroots. HealthOpine; 3rd March 2011 – Available at – http://healthopine.com/the-anganwadi-workers-of-india-connecting-for-health-at-the-grassroots/

3. Integrated Child Development Service Program – are results meeting expectations? Available at: http://siteresources.worldbank.org/SOUTHASIAEXT/Resources/223546-1147272668285/undernourished_chapter_2.(2.5.4) pdf p.no.51

Resources

  • Instruments and Batteries

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant

Sauver des cerveaux est un partenariat réunissant